Quoi ?: 

Dans l'enseignement fondamental

Depuis le 14 octobre 2002, chaque classe de 6e primaire qui s'inscrit à l'opération reçoit la presse quotidienne en classe. Pour en faire quoi ?

Chaque matin, vos élèves ont la possibilité de lire la presse quotidienne. Ils sont abonnés … à vous de jouer ! Des outils existent.

Vous les trouverez dans notre site après vous y être inscrits. En effet, nous vous proposons des formations continuées à l’usage de la presse écrite en classe, mais également des outils pédagogiques en ligne (thèmes d’actualité, travaux d’élèves, forums, fiches et ressources pédagogiques). Ce sont ces outils qui vous aideront dans votre démarche d’éducation à la presse.

Le partenariat intégré avec le programme "Journalistes en classe" de l'Association des Journalistes Professionnels vous permettra également d’inviter des journalistes professionnels dans votre classe.
La distribution quotidienne des journaux pour les classes de 6e  primaire est coordonnée par la JFB (l'Association des Journaux Francophones Belges). 
Pour les autres niveaux d'enseignement (à partir de la 5e  primaire), la JFB a mis en place le  programme  "Presse à l'école".  Ce programme de fourniture de journaux en classe, accompagné du "journal de bord" trouvera un complément intéressant aux supports grâce au site et aux programmes de formation de l'opération "Ouvrir mon quotidien".

Le secondaire

Depuis septembre 2006, les écoles secondaires qui le demandent peuvent recevoir des journaux. Pour en faire quoi ?

L'opération "Ouvrir mon quotidien" poursuit une série d'objectifs dont deux peuvent être particulièrement mis en exergue.

Le premier objectif s’inscrit dans la perspective d’une éducation à la citoyenneté active et du développement de l’esprit critique des élèves. Recevoir et consulter chaque jour plusieurs quotidiens différents aide à aiguiser la curiosité des élèves, à les ouvrir sur le monde, proche ou lointain, et à les mettre en contact avec l’actualité. Cela permet également de comparer de manière précise les informations proposées, la façon de les traiter et de les représenter. Il s’agit là d’une facette importante de l’éducation aux médias, elle-même composante indispensable d’une éducation citoyenne globale.

Le deuxième objectif rencontre la nécessité d’accorder la priorité aux apprentissages de base, source des apprentissages ultérieurs, et tout particulièrement à la lecture, à la compréhension et à l’analyse de textes. Les journaux proposent des écrits diversifiés autant dans la variété des sujets traités que dans la façon de les aborder. Ils constituent donc autant de supports à partir desquels les compétences relatives à la lecture et à la compréhension pourront être développées. Chaque jour, les élèves ont la possibilité de lire la presse quotidienne.

Le partenariat intégré avec le programme "Journalistes en classe" de l'Association des Journalistes Professionnels permet également d’inviter des journalistes professionnels dans votre classe.

Combien de journaux ?

Chaque établissement qui s'inscrit à l'opération reçoit un nombre de quotidiens proportionnel au nombre d’élèves:

  • en dessous de 500 élèves: un exemplaire de l’ensemble des titres de la presse quotidienne francophone (6 titres tous les jours).

  • entre 500 et 1.000 élèves: deux exemplaires de l’ensemble des titres de la presse quotidienne francophone (12 titres tous les jours).

  • plus de 1.000 élèves: trois exemplaires de l’ensemble des titres de la presse quotidienne francophone (18 titres tous les jours).

La distribution quotidienne des journaux est coordonnée par la JFB (l'Association des Journaux Francophones Belges).

Un professeur-relais

Les établissements scolaires qui veulent participer à l'opération "Ouvrir mon quotidien" doivent désigner un professeur-relais. Son rôle est de coordonner l'opération dans l'école et de diffuser l’information vers ses collègues:

coordination: la personne-relais, avec ses collègues, programme les modalités de distribution quotidienne des journaux et organise l'espace presse où les journaux sont mis à la disposition des élèves et des professeurs. Elle recueille les projets d’activités menés en matière d’éducation à la presse par ses collègues.

diffusion de l’information: la personne-relais veille à faire circuler l’information portant sur l’opération vers ses collègues et la direction. Elle attire également l’attention de tous sur les programmes de formation continuée de l’IFC et du réseau. Elle s’institue ainsi comme l’interface privilégiée entre l’école et les initiatives d’éducation aux médias.

Public: 
Jeune adulte
Adulte
Médias: 
Presse et information