Parole aux enseignants

Les écoles du fondamental et du secondaire sélectionnées dans le cadre de l'appel à projet 2012-2013 étaient représentées sur le salon par les directions, les enseignants ou encore les représentants des asbl qui ont porté le projet. Deux séances menées en parallèle leur ont permis de présenter les projets qu’elles ont menés sur le thème «l’univers du son» : démarche pédagogique, évaluation, partage d’expériences, projection d’extraits de productions, débat.
Ce fut l’occasion pour une assemblée nombreuse et attentive de découvrir
les actions en éducation aux médias telles qu'elles se pratiquent sur le terrain.
Les fiches pédagogiques des projets présentés sont visibles dans la partie Communauté du site ainsi que les différentes réalisations visuelles et sonores.

Les écoles du fondamental

Madame Dolorès Druez, directrice de l'école communale des Arquebusiers de Mons a présenté le projet "Le pas méchant Loup" en ligne. Il consiste en un montage d'une comédie musicale interprétée par les enfants en vue de la présenter sur une scène devant les parents et les autres élèves, un enregistrement d'une bande son et sa diffusion sur la station de radio YouFM, prétexte à un projet aux multiples compétences disciplinaires et transversales centrées sur l'éducation aux médias.

Madame Myriam Wallaert, directrice de l'école Notre-Dame des Grâces de Woluwe-St-Pierre a présenté le projet Contagion-son-action. Un projet qu'elle mène personnellement au sein de son école et à travers toutes les années qui consiste en la découverte des ambiances sonores, des métiers du son, la sonorisation d'une bande dessinée, la construction d'un journal parlé, et la production d'une publicité sonore.

Plusieurs enseignantes de l'Institut royal des sourds et aveugles d'Uccles accompagnées d'une animatrice de l'asbl CTV médias et de quelques élèves nous ont présenté Radio qui? qui? - La radio des enfants qui se demandent qui est qui. Un projet qui a permis la réalisation d'une émission de radio de 60 minutes en direct sur radio Campus à partir d'interviews, de micros-trottoirs, de montages sonores...

L'Institut Saint Aubain de Namur était représenté par benoît Laloux. Celui-ci a présenté le projet « Mon quartier te tend l'oreille » - Une aventure sonore de haute proximité. Il s'agissait de la réalisation d'un documentaire sonore sur la vie de l'école et du quartier représenté ici par une carte interactive et sonorisée du quartier.

Céline Collette, institutrice à l'école Lieutenant Jacquemin - La Parenthèse de Visé a présenté un projet de création d'une bande sonore pour illustrer un film d'animation réalisé en pâte à sel.
 

 Les écoles du secondaire

Gilles Van Cutsem, professeur de morale à l'Athénée Royal Paul Delvaux d'Ottignies-Louvain-la-Neuve a présenté le projet "Ciné Son Emoi" qui a permis aux élèves de découvrir l'importance de l'univers sonore des films par l'analyse de courtes séquences de films, la sensibilisation à l'univers sonore qui nous entoure, l'inspiration sonore et l'écriture d'une fiction par l'improvisation avec l'asbl Loupiotte.

Julien Bohet, professeur de cours philosophiques à l'Athénée royal de Marchin a présenté le projet "Tu penses, tu vibres, tu entends ... n'est-ce pas qu'une image ?" Ce projet a permis aux élèves d'évaluer l'importance de l’ « univers sonore » via l'appropriation d'un film ("Signes", "Match Point", "Le gamin au vélo", "Quartier lointain", «Chocolat », ...) et d'en faire part à une classe tchèque ou hongroise.

Sébastien Mauer, enseignant à l'Institut Notre Dame d'Arlon a présenté le projet "Créer un univers sonore pour des contes oralisés", concrétisé selon les élèves dans deux finalisations : enregistrement d'un Cd audio de contes et création d'un univers sonore pour un spectacle de contes.

Philippe Masse, professeur de langue maternelle à Le Foya d'Anderlues, a présenté le projet "De la Réception à l’Expression ". Ce projet a permis aux élèves d'analyser les rapports sons/images de documents audiovisuels et de réaliser 7 courts métrages mettant en application les notions découvertes par le décodage de l’image.

Stéphane Heurter, enseignant aux Clairs Vallons de Mont-Saint-Guibert a présenté le projet de création d'un festival de nouvelles radiophoniques et de courts métrages. Les élèves ont réalisé des affiches promotionnelles, des animations d'objets, des produits dérivés, une campagne de communication, un court métrage ou une nouvelle radiophonique.

 



Lien vers la galerie: