Approche de l'altérité et du vivre ensemble par les Sciences humaines et sociales

Chapeau: 

Le projet fait appel à l'Anthropologie pour découvrir une discipline qui étudie l'homme ailleurs et ici.
L'objectif pédagogique est de susciter le questionnement et la réflexion sur "l'autre", de comprendre les éléments
qui favorisent la cohésion sociale. Nous aborderons également la théorie du relativisme culturel. Les concepts tels
que la culture, les valeurs, la civilisation, la société, l'identité, ... seront illustrés.
Un intérêt particulier sera porté sur l'évolution du métier d'anthropologue et sur sa méthodologie scientifique
propre.
L'approche médiatique permettra à l'élève de décrypter les outils d'interprétation, d'expression et de
communication.

Identité
Identité de l'école: 

Nom de l'école : Athénée Royal d'Ouffet - Projet Pilote Alter Ecole
Adresse : Rue Mognée, 21 - Rue d'Atrin, 47
Localité : 4590 OUFFET - 4560 CLAVIER

Site internet : http://www.alterecole.com/

Niveau des élèves: 

Type d’enseignement : ordinaire
Niveau d’enseignement :  secondaire
Pour l’enseignement secondaire : général
Classe (s) concernée(s) : 3e et 4e

Les participants: 

Nombre de classes impliquées : 2
Nombre d’élèves impliqués : 30
Nombre de professeurs impliqués : 1
Autres : Acteurs extérieurs, habitants de Clavier, experts, ...
1) Le Centre Audio-visuel de Liège ASBL pour l'encadrement technique et artistique
2) Le Service Civil International pour une animation sur l'interculturalité
3) Un architecte pour un échange autour de l'habitat collectif et de la construction d'un espace commun
4) Le Plan de Cohésion Sociale Condroz en tant qu'acteur du vivre ensemble sur le terrain
5) Le bourgmestre et l’administration communale de Clavier pour une approche politique de la question
6) Les habitants de Clavier (témoiganges, interviews)

Les compétences
Compétence(s) visée(s): 

Les compétences visées sont

  1. "Prendre part activement à un travail d'équipe",
  2. "Produire et diffuser des productions médiatiques" et plus spécifiquement à la démarche de recherche en Sciences sociales
  3. "Questionner le réel"
  4. "Sélectionner et traiter des informations pertinentes en fonction d’une recherche de terrain (Effectuer une recherche de terrain et réaliser un compte rendu)."
Compétences sollicitées : 

Les compétences sollicitées sont dans le domaine des Sciences sociales "Maîtriser les acquis théoriques de base en Sciences sociales", "Problématiser", "Émettre des hypothèses", "Analyser", "Envisager les pistes d'action possibles et les limites".

L'éducation aux médias
La place de l'éducation aux médias: 

Le projet s'inscrit dans le cadre de l'éducation aux médias.
Les élèves vont être amenés à récolter un message en utilisant différents outils (entretien, récit, image fixe) pour ensuite le partager lors d'une exposition. C'est par l'éducation aux médias que nous aborderons la thématique "ce qui crée une culture, un sentiment commun, une collectivité, un vivre ensemble" et c'est à l'aide des médias que nous partagerons notre travail de recherche.
Le projet éduque à la citoyenneté et invite l'élève à prendre conscience de sa place en tant qu'individu ouvert vers le monde extérieur.

Pédagogie de l'Éducation aux médias: 
Produire des documents médiatiques
Analyser, déconstruire
Catégorie: 
Les dispositifs
Dispositif didactique: 

Il s'agit d'une classe de 3e et d'une classe de 4e secondaire général, option sciences sociales.
Le travail se déroulera à l'école durant les périodes de cours (1h ou 2h par semaine) et ce durant 4 à 5 mois.
Les classes travailleront tantôt séparément, tantôt ensemble afin de pouvoir mettre en commun leurs recherches et construire ensemble la production finale.
Le dispositif didactique favorise l'apprentissage par le "faire" en interrogeant les élèves sur leurs pratiques. Les élèves seront mis dans de nombreuses situations concrètes : animation interactive sur l'interculturalité et le concept d'identité, observer un quartier, interroger les habitants de Clavier, rencontrer un architecte sur l'habitat collectif, prendre des photos, retravailler les enregistrements et images fixes, construire ensemble une exposition,... C'est à partir des situations vécues que je pourrai faire du lien avec la théorie qui s'y rapporte.
La première partie "ailleurs" portera sur l'analyse de différents médias (reportage, film, images) avec d'une part un travail individuel et d'autre part des échanges et des mises en commun. Pour la seconde partie les élèves travailleront en binôme pour effectuer leurs interviews et terrains, des temps collectifs seront planifier pour assurer la cohérence globale du projet. Les différentes tâches à mener seront nommées et les élèves seront invités à
prendre des responsabilités.
L'objectif est d'utiliser la cohésion du groupe comme moyen pour mener à bien le projet.

Matériel: 

La production finale (qui est à préciser avec les élèves) comportera des photos, des récits de vie, des enregistrements audios pris lors des entretiens dans le quartier. L'exposition se veut interactive et sera guidée par les élèves.
Nous aurons donc besoin de dictaphones ou de micros pour les enregistrements audio, de baffles audio pour la diffusion, d'un appareil photo pour la prise d'image, d'un programme de montage audio, d'un tirage photo pour l'exposition, de matériel pour réaliser une maquette de l'exposition, d'un ordinateur pour réaliser les retouches.
Nous constituerons également des flyers pour informer les habitants de l'exposition.
Les photos, enregistrements et récits de vie seront mis en ligne sur le site Internet de l'école afin de rendre le projet fini accessible à tous.
Des livres sur le vivre ensemble serviront également de ressources.

L'activité
Déroulement de l'activité: 

Pour l'ailleurs, nous aborderons, à l'aide de reportages, de vidéos ou de récits le mode de vie des Bushmen et des tribus Rendille.
"Pourquoi peut-on dire que les Bushmen font partie d'une société civilisée? Comment vivent-ils en société ?"
Pour le proche, une recherche de terrain sera effectuée dans le village de Clavier (là où est située l'école) "Les habitants de Clavier ont-ils une culture commune ? Comment vivent-ils ensemble ? Quelles sont les interactions entre ces habitants ?". L'objectif est ici d'utiliser les concepts vus et d'appliquer une méthode d'investigation en anthropologie.
Les élèves iront à la rencontre des habitants afin de récolter des récits de vie, des photos, des enregistrements audios, pour dessiner des profils et apporter des éléments de réponse aux questions de départ.
Pour la seconde partie, je proposerai aux élèves de réaliser une exposition à l'école sur ce qui fédère ou non le vivre ensemble ailleurs et ici. Cette exposition, ouverte au public et particulièrement aux habitants du quartier serait construite avec les élèves tout au long du parcours. Les élèves seront placés au centre du processus avec des décisions à prendre en équipe : quel message souhaitons-nous transmettre ? à quel public ? par quel moyen ?
Le centre audio-visuel de Liège et moi même veillerons à l'écriture globale autour de la thématique et à la cohérence de l'ensemble.

Notes: 

Le projet concerne une partie du cours de Sciences sociales, c'est-à-dire à raison de deux heures par semaine durant environ 4 à 5 mois.
Il y a plusieurs étapes ;
1) Approche anthropologique de l'ailleurs
2) Premières réflexions sur le vivre ensemble
3) Intervention du SCI (Service civil international) sur l'interculturalité
4) Observation du village de Clavier
5) Intervention du CAV (Centre audio-visuel de Liège), premières techniques pour la prise d'image et de son
6) Enquête de terrain, contact avec le bourgmestre et le Plan de Cohésion Sociale
7) Apprentissage de la démarche en Sciences sociales à partir des terrains récoltés
8) Intervention du CAV : traitement de l'information, amélioration des données
9) Travail des données et entretiens complémentaires
10) Mise en forme (image et son)
11) Production finale commune
La production médiatique finale est une façon de concrétiser les différentes informations récoltées et de donner du
sens aux apprentissages.
Elle permet également d'envisager des prolongements.

Public cible de l'activité: